vendredi 22 février 2013

Grolsch, Rock and Roll Circus


Le 14 mars prochain,
Grolsch via sa SWING AT THE TOP
s’installe à la Machine du Moulin Rouge pour une
nouvelle expérience artistique ouverte au grand public.


Un événement dans la lignée du soutien que Grolsch apporte à la création en France et à l’international et qui marque une montée en puissance de cette bière au look si particulier.

Le temps d’une nuit, Grolsch plante son chapiteau pour une édition spéciale des soirées Swing At The Top, que la bière hollandaise organise depuis 2010. Des moments d’alchimie festive et pétillante nés de rencontres artistiques atypiques, qui accueillent dans un cadre toujours surprenant autant de plasticiens, graphistes et performeurs que de musiciens et DJs dans l’air du temps.

Cette fois-ci la saison 5 préempte le thème THE ROCK’N’ROLL CIRCUS, un concept qui puise ses couleurs dans le célèbre show TV du même nom, créé en 1968 par les légendaires Rolling Stones.

Grolsch donne le ton avec 7 heures de live rock, portées par un ambassadeur de choix : l’excentrique Nicolas UllmannUne pléiade d’artistes viendra interpréter les plus grands titres rock dans ce cabaret qu’est La Machine du Moulin Rougeréinventé en cirque pour l’occasion. Un décor complété par les oeuvres d’Alexandra Bruel et Paulina Leonor qui prendra vie autour d’une fresque géante créée par les deux plasticiennes et le grand public.

THE ROCK’N’ROLL CIRCUS

Le 11 décembre 1968, la BBC enregistre ce qui devait être LE spectacle de l’année : les Rolling Stones animent un show au cours duquel ils accueillent la fine fleur du rock anglais. Les groupes se produisent dans un décor de cirque et le concert débute à 14 heures pour se terminer le lendemain à 5 heures du
matin. Ce concert est marqué par des prestations incroyables : première et dernière apparition de Tommy Lommi au sein de Jethro Tull ; dernière apparition publique de Brian Jones au sein des Stones ; première représentation de l’opéra-rock des Who «A quick one while he’s away» ; et John Lennon monte sur scène accompagné de Keith Richards, Mitch Mitchell, Eric Clapton sans oublier Yoko Ono. Cette scène emblème du psychédélisme du Swinging London n’a finalement pas vu le jour puisque les Stones, pour des raisons inconnues, s’opposèrent à la diffusion du show.

Cheers,

F.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire