mercredi 13 mars 2013

Carnet de tendances: Les Speakeasy Parisiens.


Speakeasy. Le mot est sur toutes les lèvres. Après le grand retour du vintage sur le textile et le design en 2012. L'atmosphère des années 30 est montée à la tête des patrons de bars, et ce pour notre plus grand bonheur. Mais au fait: Qu'est ce qu'un speakeasy ?



Durant la prohibition aux Etats-Unis, un speakeasy était un bar clandestin où l'on pouvait consommer discrètement de l'alcool. L'alcool ayant, c'est bien connu, le don de délier les langues, on donna le nom de "speak-easy" à ces bars. C'est dans ce cadre prohibitif que la culture du cocktail a littéralement explosée. En cas de descente de police le cocktail permettait de brouiller les pistes. L'alcool étant très difficile à identifier dans un bon cocktail: comprenez un cocktail bien équilibré.

Certains speakeasy disposaient même d'un mobilier particulier permettant la consommation discrète d'alcools. Par exemple, la table ci-dessus permettait de dissimuler son verre.

C'est cette atmosphère de bar discret, que l'on cherche à reproduire aujourd'hui à Paris en créant des bars dont l'entrée est plus ou moins dissimulée. Ceci ayant pour effet de restreindre l'accès aux initiés.

En moyenne il vaut mieux avoir un portefeuille bien garni pour sortir dans un speakeasy parisien. Le prix des cocktail oscille entre 11,00 € et 14,00 €. Tout en sachant que le prix moyen d'un cocktail en France est de 8,40 €.

Mais à ce prix là la qualité est au rendez-vous. La plupart du temps la carte se compose uniquement de cocktails créations élaborés avec des marques de spiritueux confidentiels. Exit le sempiternel Mojito, ou bien encore le Coca Cola, le Red Bull, et les autres grandes marques. Entre nous c'est tant mieux !

Considérant que les lecteurs de Spiritueux Magazine sont des récipiendaires éduqués aux arts du bar et à la science diffuse des spiritueux je vais vous dévoiler trois adresses de speakeasy en vogue : chuuuut !

Cheers,

F.


La Candelaria










La Conserverie










The Little Red Door




Aucun commentaire:

Publier un commentaire