mercredi 16 octobre 2013

PERNOD ABSINTHE, LA RENAISSANCE



La fée verte est de retour dans sa version traditionnelle. Près d’un siècle après son interdiction, le spiritueux fabriqué à base de plantes de grande absinthe renaît au plus proche de l’absinthe Pernod historique. Après des années d’oubli, le spiritueux empreint d’histoire sort à nouveau des alambics.


Inspirée de la recette d’un manuscrit du 19è, Pernod Absinthe est produite aujourd’hui selon le procédé traditionnel qui la vit naître à Pontarlier dans les usines d’Henri-Louis Pernod. Dans les alambics en cuivre de la nouvelle distillerie de Thuir, la grande absinthe de Pontarlier et l’anis vert sont distillés après macération dans l’alcool vinique. Le coeur du distillat de grande qualité est ensuite macéré à nouveau en présence d’un bouquet aromatique riche de
badiane, mélisse, petite absinthe d’hysope, et d’ortie qui lui donne sa belle couleur. Dès le mois d’octobre, le nouveau site de production dédié dévoilera à tous la face cachée d’une production comme à l’époque.

Pernod Absinthe nous replonge dans l’histoire de l’absinthe du 19è siècle. Dès le début des années 1800, l’heure est à l’apéritif Pernod ! Les Grands Boulevards savourent ce nouveau rendez-vous autour d’un verre d’absinthe. Au milieu du 19ème, tout Paris est à l’heure verte. La mode traverse l’Atlantique et voit naître les cocktails à base de « green fairy ». Mais en France, le succès de cette boisson conduit à une consommation abusive. Et pour satisfaire la demande,
certains n’hésitent pas à produire des versions frelatées d’un alcool titrant jusqu’à 75% qui fait des ravages... Inévitablement, en mars 1915, un décret vient interdire la « fabrication, la vente en gros et au détail, ainsi que la circulation de l’absinthe ». Il faudra attendre la fin du 20ème siècle pour revoir cette boisson.

Du flacon au verre, le rituel de consommation de l’absinthe s’accompagne d’une authentique gestuelle. Pernod Absinthe relance le traditionnel service à la française de la fin du 19ème, avec une ligne d’ustensiles (fontaine, verres, cuillères) de marque signée du jeune et talentueux designer, Pierre Gonalons. Elle est servie à l’identique de Montmartre à Williamsburg : une mesure d’absinthe, 5 mesures d’eau.

Cheers,

F.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire