dimanche 10 novembre 2013

Château Macay La renaissance d’un cru emblématique.



En face de Margaux, de l’autre côté du fleuve, Les Côtes de Bourg couvrent l’une des régions les plus attrayante de la Gironde. Avec ses quelques trois siècles d’existence, le domaine figure parmi les plus anciens et les plus emblématiques de l’appellation.

A Samonac, sur la seconde crête des Côtes de Bourg, les meilleurs terroirs à l’instar de ceux du Château Macay, se distinguent par leur nature sablo-graveleuse.

Sur les 33 hectares exploités par le domaine (30 hectares en propre et 3 hectares en fermage situés en Côtes de Blaye mais déclarés en Bordeaux), la multitude des expositions ou des situations à différentes hauteurs de coteaux engendre une riche palette d’expressions.

Débordant d’énergie, le nouveau propriétaire de Château Macay, Hervé Descourvières, n’a qu’un seul objectif : redorer le blason de l’un des plus beaux domaines de l’appellation. Pour l’heure, le domaine est encore en phase de transition puisque seul le millésime 2012 a été intégralement réalisé par le nouveau tandem. Une cuvée « prestige » lors des bons millésimes, en rouge et un blanc très haut-de-gamme puisque certaines parcelles s’y prêtent remarquablement devraient achever de rendre à Macay tout son lustre !

Et parce qu’Hervé Descourvières n’est ni à court d’idées, ni d’énergie, un site marchand voit le jour, de même qu’une boutique-galerie d’art au coeur de Bourg. Quant à la splendide salle de 200 m2 jouxtant le chai, il y accueille mariages et séminaires. Infatigable !

Site Internet : http://www.macay.fr/

Château Macay Blanc 2012 : une belle découverte pour la fin de l’année. S
ur les 33 hectares exploités par le château, 1 hectare revient au blanc sur des parcelles capables d’engendrer des vins exceptionnels, gras et puissants. La preuve par cette cuvée à la bouteille volontairement iconoclaste : elle a tout d’une bourguignonne !  

Issue de 70 % de sauvignon, de 20 % de sémillon et de 10 de muscadelle, cette cuvée confidentielle de 6000 bouteilles surprend autant qu’elle séduit.

La bouche grasse, charnue et énergique s’équilibre avec harmonie entre finesse et  puissance. L’on y retrouve une subtile expression minérale et épicée jusqu’à une finale d’une belle persistance aromatique.

Cheers,

F.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire