mardi 24 juin 2014

Champagne Pannier chez Pin up... j'ai glissé chef !


Champagne Pannier avait marqué les esprits l'an passé avec la perfection de la réalisation de la cuvée blanc velours. Bon et bien cela ne sera pas le cas cette année avec rubis velours : la dernière cuvée du triptyque velours lancée hier soir à dans les studios Pin Up, Paris 14e. Packaging bizarre, positionnement confus, discours abscon : analyse tout en rose d'un lancement raté...

Victor Hugo disait que "la forme, c'est le fond qui remonte à la surface". Le problème c'est que quand on ne communique pas clairement sur le fond et bien les choses deviennent compliquée. Le directeur général de Pannier a voulu faire court, une présentation tellement courte que personne n'a rien compris. Enfin, il y avait l'ancienne marraine de la première cuvée, Chantal Thomas, pour sauver la mise les 60 premières minutes...

Heureusement le maître de chai a pu me souffler que cette cuvée a été élaborée spécialement pour les accords champagne/viande rouge. Ah ouiiiii ! D'où de magnifiques photos de bouteilles de champagne Pannier accolées à des morceaux de barback ? Insolite !

Ce lancement illustre parfaite la problématique d'une maison qui cherche a faire du bruit coûte que coûte. L'innovation devient gratuite et sans effet. On créé pour créer rien de plus. Je n'ai pas perçu un avantage produit particulier.

Le champagne n'est pas mauvais, il n'est pas extra non plus. Pour la réalisation du packaging c'est très compliqué: rose fuchsia et gris clair. On notera aussi la finition hasardeuse du colleron et l'ouverture en "i" de la coiffe laissant apparaître un magnifique muselet rose fluo. 

Circulez il n'y a rien à voir. Enfin si, la couleur. Celle d'un clairet bien foncé. Je ne sais pas si le CIVC ne devrait pas imposer une couleur maximum pour les champagnes.

Bref, vous l'aurez compris je reste sur la cuvée blanc velours pour la maison de champagne Pannier.

Cheers,

F.








Aucun commentaire:

Publier un commentaire