jeudi 16 avril 2015

Vouvray AOC, le chenin blanc à 100% : vin effervescent mais vin tranquille également !


Le vouvray est un vin blanc français d'appellation d'origine contrôlée produit autour de Vouvray, en Indre-et-Loire. Il existe aussi bien en vin effervescent (AOC vouvray mousseux, AOC vouvray pétillant) qu'en non-effervescent (AOC vouvray tranquille), tous trois déclinables en brut, sec, demi-sec, et moelleux.

Le vignoble de Vouvray a été créé par les moines du monastère de Marmoutier fondé en 372 par le bon Saint Martin.
Dès le début du XIIIe siècle, les cépages blancs sont réservés aux parcelles situées sur les coteaux et rebords de plateau présentant des sols caillouteux et calcaires. Des textes anciens attestent que le cépage chenin B, appelé localement « pineau de la Loire », est le cépage noble du vignoble.

Au cours du XIVe siècle une partie du terroir viticole de Vouvray appartient aux rois de France qui font servir ces vins à leur table. L'AOC Vouvray fut reconnue par un décret de l'INAO le 6 septembre 1936. C'est un champenois, monsieur Maurice Hamm, dont la famille était native du village Aÿ dans les vignobles du vin de Champagne dans le département de la Marne, qui, avant la seconde guerre mondiale, amena la méthode champenoise de vinification à Vouvray. Il fit du vin blanc tranquille de Vouvray, un vin effervescent de renommée mondiale.
Le 17 juin 2013, un violent orage de grêle touche l'appellation et détruit jusqu'à 100 % de la récolte dans les communes de Vouvray et Reugny. La guigne...

Le cahier des charges de l'appellation, dans sa version du 8 juin 2011, impose l'usage du chenin en cépage principal et celui de l'orbois (appelé aussi « menu pineau ») en cépage accessoire. Il semble néanmoins que l'orbois n'intervient qu’exceptionnellement aujourd'hui dans la composition des vins de Vouvray.


La vigne est taillée en éventail, taille courte à coursons. Les vendanges sont manuelles avec obligatoirement deux tries successives minimum afin que les raisins soient en surmaturité. Les rangées de ceps sont séparées par un interligne de 1,50 mètre.


Le rendement est limité à 52 hl/ha pour les vins tranquilles et à 65 hl/ha pour les vins mousseux et pétillants.

Vinifié en mousseux, le vouvray exprime la typicité de son terroir par sa légèreté et sa finesse. Une prise de mousse moins poussée donne un vin pétillant, une spécialité locale. Ces effervescents subissent une deuxième fermentation en bouteille. Avant d'être commercialisés, ces vins doivent rester couchés sur lattes pendant au moins neuf mois.
Le vin blanc tranquille peut se boire en sa prime jeunesse, période pendant laquelle il est très flatteur en bouche. Conservé quelques années, il va dégager des arômes complexes de coing et d'acacia. En vieillissant encore ce vin devient moelleux, il est alors dans sa pleine maturité.
Certains millésimes ont permis d'atteindre les saveurs de grands vins liquoreux, tels ceux de 1959, 1989, 1990 et 1997.

La production de vouvray tranquille atteignait, en 2005, 52 383 hectolitres. Pour la même année de référence, elle était de 81 649 hectolitres pour les vins mousseux et de 72 hectolitres pour les vins pétillants.


La commercialisation de cette appellation se fait par divers canaux de vente : dans les caveaux du viticulteur, dans les salons des vins (vignerons indépendants, etc.), dans les foires gastronomiques, par exportation, dans les cafés-hôtels-restaurants (C.H.R.), chez les cavistes indépendants, dans les grandes et moyennes surfaces (G.M.S.).

Cheers,

F.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire