lundi 26 septembre 2016

Le réchauffement climatique pourrait conduire au retour en grâce des cépages historiques du Cognac.


Le réchauffement climatique en Charente est une réalité. Le rapport ORACLE de 2014 le confirme :



1) La température moyenne annuelle augmente. Sur les 60 dernières années, on compte 0,3°C d'augmentation par décennie, et la tendance s'accélère depuis 1980.

2) Le nombre de jours de gel par an diminue. Sur 50 ans on a perdu en moyenne 10 jours de gel par an.

Cette évolution a un impact sur la date de début des vendanges. Elle est passée du 5-15 octobre à la fin des années 1970 au 10-20 septembre à la fin des années 2010. En effet réchauffement climatique et date de récolte sont directement liés : une température moyenne annuelle de +1,5°C avance la date des vendanges de 15 jours.

Dans ce cadre tangible, certaines pistes d'études comme l'utilisation de cépages plus tardifs sont en cours. Quid du Balzac ou des cépages endémique ultérieurs ?

Cheers,

F.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire