jeudi 9 mai 2013

Aiguebrun, la trilogie mise à l'épreuve des papilles.





L’Aiguebrun Rouge : 
La cuvée L’Aiguebrun rouge, Syrah et Grenache noir, est dotée d’un nez charmeur de fruits rouges et noirs. En bouche, la matière est suave grâce à des tannins poivrés tout en rondeur et la finale portée sur le fruit. A déguster chambré avec des viandes corsées ou des fromages de caractère. 

L’Aiguebrun blanc : 
Cette cuvée est la superbe expression aromatique d’un terroir qui étonne ! Issue majoritairement de Grenache blanc et de Vermentino, la cuvée L’Aiguebrun blanc présente un nez expressif de fleurs blanches et d’agrumes. En bouche l’attaque est vive et fraîche. La finale s’exprime sur les agrumes frais (citron, ananas). Il se dégustera idéalement frais (entre 6 et 8°) sur des crustacés ou bien même à la fraîche en préliminaire aux agapes d'un soir d'été.

L’Aiguebrun rosé : 
A base de Grenache et de Syrah, la cuvée L’Aiguebrun rosé se distingue par une robe rose brillante et un nez floral et de fruits rouges. En bouche, le vin est gourmand et bien équilibré. Il accompagnera parfaitement crudités, charcuteries ou grillades estivales ou se dégustera bien frais à l’apéritif. 

Cheers,

F.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire