mardi 5 août 2014

Château de France, phoenix, le pessac léognan qui renait de ces cendres...


Lors de ma dernière visite du Château de France en 2010. Celui se remettait tout juste d'un incendie qui avait gravement endommagé le chai, contraignant le château à vinifier chez ses généreux et illustres voisins.
Un verre de Pessac-Léognan c'est toujours magique. Ce Château de France 2008 n'échappe pas à la règle ! Le merlot et le cabernet sauvignon vous montent au nez dans un beau bouquet poivré et toasté à la fois. Un délice et une valeur sûre.

Cheers,

F.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire