lundi 27 juin 2016

Fine Cocktails, prêt à boire : une innovation Ricard mais chut c'est un secret...


C'est tout nouveau et très très beau ! Dommage que le goût ne soit pas au rendez vous. Fine Cocktails, le cocktail prêt à boire avec un packaging trendy très réussi. Un lancement en douceur par le groupe Ricard qui suit les règles de la communication propre à l'univers des bars à cocktails: Discret mais pas Secret. Le concept est simple : Un cocktail prêt à déguster, à base de vodka, réalisé par un bartender. La cible ? Le Off trade. L'univers graphique est top, mais tout ce qui brille n'est pas d'or parait il. Une seule solution : goutons !



Chez Fine Cocktails on travaille avec du frais. La bouteille se conserve donc au réfrigérateur pour respecter la naturalité des jus de fruits et des ingrédients. Attention à la date limite de consommation (DLC) à ne pas dépasser. 



A date il y a que deux variantes à base de vodka. Nous aurions bien aimé en savoir plus sur la vodka utilisé: Grain, Tubercule ?. Les deux variantes de cocktails (Framboise, Citronnelle et Citron Gingembre) sont élaborées par un mystérieux barman nommé Michael. Nous aurions aimé en savoir plus également sur l'auteur de ces élixirs. 

Gustativement c'est assez moyen (surtout citron gingembre). On a beau dire, on a beau faire : rien ne vaut pas un cocktail fait avec des fruits frais. Peut être est ce le fait de la flash-pasteurisation qui casse les arômes ? Du coup l'experience de dégustation est un peu deceptive car avec un packaging aussi léché je m'attendais à mieux.


A noter aussi que ce RTS (ready to serve) ou RTD (ready to drink) ne titre qu'à 12,5%vol contre 20%vol pour le classique short drink cocktail (4cl spirits, 2cl sour, 2cl sugar). Bon après relativisons car le flacon fait quand même 33cl. Soit l'équivalent de  deux cocktails long drink.



Quelques réserves sur le résultat en bouche donc. Mais pour ce qui est du packaging c'est un délice ! La société Ricard teste le produit actuellement à la grande épicerie de Paris.

Cheers,

F.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire