lundi 3 juillet 2017

Taxe sur la bière et brasseurs pas contents.



Le gouvernement veut augmenter les taxes sur la bière pour financer la sécurité sociale. Bénéfice attendu: presque un demi-milliard d'euros par an. Ah bon, mais que fait on du principe de non affectation des recettes aux dépenses dans les finances publiques?



L'APPLICATION CONCRETE

En bref, ce n'est pas la TVA sur la bière qui sera relevée mais le droit d'accise, une taxe spécifique aux boissons alcoolisées. Un taxe proportionnelle au taux d'alcool: plus la boisson est forte, plus la taxe est élevée. Aujourd'hui, cette taxe se monte, pour la bière, à 2,75 euros par degré d'alcool et par hectolitre. Ce taux devrait être doublé par le gouvernement. Si les calculs sont justes l'impact sur le verre de 25cl devrait être d'environ 5 centimes: une paille!

LOBBY

Les brasseurs de France ont répliqué de suite en publiant un communiqué de presse intitulé: "taxe sur la bière une mesure insensée, injuste et dangereuse". En tant que profession réputée pour être responsable, les brasseurs appellent les pouvoirs publics à revoir cette mesure et à envisager des mesures de financement de la protection sociale compatibles avec la compétitivité des entreprises et le souci de justice et d’équité cher au Président de la République, au Premier Ministre et au gouvernement.  

PETITE HISTOIRE

En novembre 2002 les députés votaient un amendement qui prévoyait une surtaxe sur les bières. Celui-ci a d'abord été complété par la mention "conditionnées en boîtes", pour que certaines bières de dégustation ne fassent pas les frais de la surtaxe. Les autres brasseurs ne se sont pas inquiétés longtemps, ils ont fait fonctionner leur méninges, et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire trouvaintt la faille pour contourner ladite loi. De toute façon la taxe n'aura pas fait long feux: au terme de la rencontre entre les minitres belges et français de la Finance, le 4 février 2003 à Paris, la taxe spéciale qui frappait la bière était immédiatement suspendue.

CONCLUSION

La taxe sur la bière et de surcroit l'augmentation du sempiternel "demi" n'est pas près d'entrer en lice.

POST SCRIPTUM

Savez vous pourquoi un demi (litre de bière) fait 25cl et non 50cl comme il se devrait de l'être? Ne devrait-on pas crier haro à cette imposture de la langue française? La réponse est simple. Dans de nombreuses provinces, il y a encore 60 ans, la mesure du système métrique n'était pas utilisée. On utilisait " la chopine " qui valait presque un demi litre, et la chope, moitié de la chopine. Donc pour la bière, un DEMI c'est une CHOPE, moitié de CHOPINE, donc 25 cl.

Cheers,


F.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire