jeudi 16 juillet 2015

Spiritueux Magazine : Savez vous vraiment ce qu'est une barrique ?



Le mot barrique vient de l’occitan gascon "barrica" et désigne un fût en bois destiné à faire vieillir des vins ou des alcools. En France on utilise principalement le bois des chênes du Limousin ou du Tronçay pour la confection des barriques. 


Pour le vin, la barrique bordelaise contient 225 litres et pèse environ 45 kg (228 litres pour la bourguignonne). Pourquoi 225 litres ? Parce que le négoce anglais avait pour unité de mesure le Gallon (4,5L). Donc pour faciliter la logistique :1 barrique bordelaise = 50 gallons = 225 litres.

Les tannins contenus dans le bois de la barrique apportent des notes tertiaires au vins qui y sont élevés : de pain grillé, beurre frais etc... Les barrique en chêne américains donnent un goût de vanille prononcé au liquide qui y est contenu car la structure moléculaire des tannins de ce bois est proche de la vanilline.

Une barrique de 225 litres absorbe environ 10 litres de vin. La barrique laisse toujours évaporer une partie du liquide qui y est contenu. c'est la part des anges. Cette évaporation annuelle est chiffrée de 3% à Cognac... et 6% voir plus sous les tropiques ! 

A Porto Rico le contenu total d'un fût de 340 litres s'évapore en 25 ans. C'est pour cela qu'il n'existe pas de vieux rhum millésimé supérieur à ce nombre d'années (sauf pour les soleras où il est permis d'apporter du rhum nouveau à la barrique en cours de vieillissement).

De nombreux vignobles (France, États-Unis, Chili, Italie, Espagne, Argentine…) mettent leur vin en barriques neuves dès la vinification ou pour l'élevage. 

Cette pratique est coûteuse car une barrique peut couter  de cinq cent jusqu’à plusieurs milliers d'euros. Mais … c’est un signe de qualité !

Aujourd'hui des technologie oenologique tente de supplanter les barrique sans jamais l'égaler : boisés, copeaux, planches etc...

Ne pas confondre la barrique avec les fûts géants (foudre), les cuves tronconiques et les tonneaux !

Cheers,

F.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire