lundi 16 décembre 2013

Dossier Sauternes : Clos Haut-Peyraguey, 1er cru classé 1855



Peyraguey dont le nom signifie colline ou promontoire, est une ancienne baronnie acquise au XVIIIè siècle par le président du parlement de Bordeaux qui se fit guillotiner à la Révolution. C'est à ce moment-là que Monsieur Lafaurie se rendit acquéreur du domaine sous le nom dePichard-Lafaurie.
Entre 1864 et 1879 cette propriété est passée des mains de Monsieur Saint Rieul Dupouy à celles du Comte Duchatel. C'est lors du partage de l'héritage de ce dernier en 1879 que le domaine a été scindé en deux : une partie a été baptisée Lafaurie-Peyraguey en hommage a Monsieur Lafaurie qui lui avait donné renommée et prestige et les terres les plus élevées en haut de la colline de Bommes seront nommées Clos Haut-Peyraguey. Ces dernières furent acquises alors par un pharmacien parisien, Monsieur Grillon.

C'est en 1914, qu'Eugène Garbay, l'arrière grand-père de Jacques Pauly, se rend acquéreur avec Fernand Ginestet de Clos Haut-Peyraguey (il était déjà propriétaire de Château Haut-Bommes). Monsieur Ginestet quelques années plus tard cèdera ses parts à la société familiale. Eugène Garbay fit don des deux propriétés à ses deux petits fils Bernard et Pierre qui exploitèrent les deux propriétés pendant de longues années.

CLOS HAUT PEYRAGUEY est le plus petit des 1er crus classés de Sauternes en 1855. Sa superficie est de 12 ha, dont 8 sont situés d’un seul tenant sur la pente nord-est de la propriété et 4 jouxtent les parcelles de château d’Yquem.Il est situé au centre des 1ers crus classés sur la commune de Bômmes. Ses voisins immédiats se nomment Rayne-Vigneau, Sigalas-Rabaud, Lafaurie-Peyraguey, Château d’Yquem, puisGuiraud et La Tour Blanche !

Les Sauternes sont des vins incroyablement robustes, mais quelques règles sont à respecter :

Ils doivent être stockés dans une cave (enterrée, le sol en terre battue, les murs en pierres) qui ne subit pas trop de variations de température (idéal entre 10 et 13° avec une variation de + ou – 3 à 4 °), qui est bien aérée et dont l’hygrométrie se situe entre 70 et 75 % de manière constante.

La température a une influence sur l’évolution et le vieillissement des vins.Une cave trop humide produira des moisissures qui ont un effet destructeur du liège produisant ainsi des mauvais goûts dans les vins. Quant aux amateurs d’étiquettes celles-ci n’apprécieront guère une ambiance trop humide !Vos bouteilles sont de véritables trésors…. respectez-les !

Elles ont besoin d’obscurité, de calme, et ne doivent pas être trop manipulées.Ne les conservez jamais dans des cartons. Les caisses bois réduisent l’humidité. Préférez donc un stockage sur desclayettes horizontales permettant un contact permanent entre le vin et le bouchon, sans lequel vos vins subiront desrisques réels d’oxydation.

Si vous n’avez pas de caves naturelles, il existe aujourd’hui des armoires à vins qui offrent l’avantage de ne pas subir de variations de température, ni d’humidité et qui stockent les vins horizontalement. Stockez alors des vins à consommer dans les 2 ou 3 années qui viennent et demandez un hébergement pour vos flacons dans une cave enterrée pour les vins que vous souhaitez faire maturer pendant de longues années !
Cheers,

F.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire