lundi 14 avril 2014

St. Stefanus, un peu d'histoire...



Le monastère saint stefanus date de 1215, lorsque les moines ont été autorisés à s’installer dans la ville par la famille Borluut. Deux ans plus tard, en 1297, l'évêque donne son autorisation à l'ordre des moines de bâtir leur monastère dans la ville, autour de l’église Saint-Stéphane. Saint-Stéphane (« Sint » se rapportant à l'ordre spécifique situé à Gand, et non à la figure religieuse de Saint-Stéphane) a donc été le premier ordre des Augustins des anciens Pays-Bas, situé au coeur de la deuxième ville la plus puissante et influente d'Europe à l'époque.


Le village d'Ertvelde se trouve dans la campagne belge, à environ 20 minutes au nord de Gand. C'est là qu'est implantée la brasserie Van Steenberge, la dernière de la province de la Flandre Orientale, une région qui accueillait 664 brasseries en 1900. L'histoire de la brasserie s'étend sur sept générations et remonte à une ferme belge traditionnelle et humble, située sur le même
territoire.

La brasserie Van Steenberge, la brasserie la plus proche de Sint Stefanus, s’est
immédiatement portée candidate. Jozef, en charge de la brasserie à ce moment-là, était très amateur de bières trappistes. Ces deux caractéristiques ont fait de lui le candidat idéal. Néanmoins, il manquait une dernière pièce au puzzle : la recette et la levure. C’est alors qu’intervient M. James Jermanus.



M. Jermanus est un enfant de réfugiés de la Lettonie communiste, élevé par des moines augustins. Il est devenu microbiologiste et professeur à l'université de Louvain, ainsi que conseiller en brasserie pour le monastère de Sint Stefanus. Jozef Van Steenberge embaucha M. James Jermanus en qualité de consultant. Il apporta à la famille la souche de levure du monastère et tous deux remportèrent le contrat pour brasser la bière.

Cheers,

F.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire