samedi 28 novembre 2015

Côtes de Thongue et Côtes de Thau s'engagent pour la biodiversité !



En terres languedociennes, la viticulture marque de manière forte l’organisation paysagère et sociale des territoires. Au coeur d’une des régions les plus densément viticoles de France, l’avenir se joue ici, sur la capacité à développer des productions qui prennent en compte, de manière explicite, moderne et ambitieuse, la dimension des paysages et de la biodiversité. Charles Duby, vigneron de Pouzolles, sur les côtes de Thongue (Hérault) nous montre comment les tournières enherbées, les arbres isolés, les mares peuvent limiter l'érosion de la biodiversité en abritant des espèces patrimoniales... 


Les chargés de mission du conservatoire d'espaces naturels aident ainsi les vignerons à s'autodiagnostiquer et à agir. Plantation de haies, plantation d'arbres isolés, mares écologiques, tout cela avec le soutien du conseil départemental et de l'association afac agroforesterie. Un exemple à suivre :)


Le Côtes de thongue est un vin français d'indication géographique protégée (le nouveau nom des vins de pays) de zone du vignoble du Languedoc-Roussillon, produit sur une partie du département de l'Hérault, dans 23 communes situées dans le bassin versant de la rivière de la Thongue. Les vins produits sur le territoire de la dénomination peuvent être blancs, rosés ou rouges.



Le Côte de thau. S'étendant sur 6 communes en bordure nord est de l'étang de Thau, la zone géographique des Côtes de Thau offrent un ensemble naturel et original entre mer, étangs, plages, garrigues. C'est au sein de ces paysages, entrelaçant les collines basses ouvertes sur l'étang de Thau, que les vignerons se sont installés. Cet environnement aquatique atténue la rigueur du climat méditerranéen avec des températures douces particulièrement favorables à la maturation des cépages blancs. Les viticulteurs soucieux de leur territoire développent des pratiques respectueuses de la biodiversité qui les entoure. 



Si le cépage historique demeure le terret B, on retrouve également des cépages de différentes régions françaises, à fort potentiel aromatique et qualitatifs, tels que les chardonnays, sauvignons et viogniers parmi les plus importants. Les vins rosés sont aromatiques, longs en bouche et présentent une fraicheur agréable. Leur couleur varie selon le mode de vinification dont ils sont issus. 



Ils bénéficient de toute la technologie et le savoir-faire des vignerons. En matière de vins rouges, les vignerons ont depuis longtemps associé les cépages locaux à des cépages de plusieurs origines. Une vingtaine de producteurs, en particulier les quatre coopératives du Bassin de Thau revendiquent et commercialisent plus de 50 000 hl dont près de 75% en vins blancs, les vins rouges et rosés se répartissant le solde à parts égales.



Cheers,

F.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire