mardi 17 mai 2016

Pourquoi les vainqueurs de grand prix F1 arrosent toujours les autres coureurs avec un jéroboam de champagne ?


Le jéroboam est une bouteille de trois litres conçue pour contenir l'équivalent de quatre bouteilles de 75 cl. A Bordeaux on dit aussi double magnum. A l'origine la bible : Jéroboam est le premier un roi d'Israël du premier millénaire avant JC.

FORMULE 1

Vous avez surement noté qu’à la fin des grands prix de formule 1 le pilote vainqueur débouche toujours un Jéroboam et asperge tout le monde : salaud. Notez comme l’hôtesse à l'air de profiter du moment présent ci-dessus.

Tout a commencé le 2 juillet 1950, au Grand Prix de France de Reims-Gueux. Cette année là, le vainqueur est le fameux Manuel Fangio. Paul Chandon Moët lui offre un jéroboam. Sympa le mec. 


Il faudra attendre 1967, et les 24 Heures pour que Dan Gurney, vainqueur et fin déconneur, secoue la bouteille et en gâche salement le contenu sur ses copains. La tradition de l’arrosage au champagne était lancée ! 


CHAMPAGNE SHOWER

De cette célébration de la victoire aux champagne-showers des puissants en manque de virilité de la croisette durant le festival de Cannes il n'y avait qu'un pas. 



Notez que les rappeurs U.S ont eux aussi la facheuse tendance d'asperger les bimbos en maillot à grand renfort de ce couteux liquide (NDLR : sans maillot ça fonctionne aussi).


Et ça le directeur général de la maison de champagne Louis Roederer Crystal n'aime pas du tout... mais ceci est une autre histoire. Ses déboires avec la population visée par sa diatribe feront le bonheur d'une autre de champagne évanescente: Armand de Brignac.


PROCHAIN TREND

Idée gratuite pour celles et ceux qui voudraient se différentier dans l'étalage spectaculaire de leur pouvoir monétaire en public : exploser un flacon de cognac XO à plus de 10K€ avec une masse en or. Effet garanti ;)

Cheers,


F.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire