lundi 23 février 2015

Guerre des Bulles : Martini Prosecco vs. Martini Brut.



Que ce soit par le cava (espagnol) ou le prosecco (italien), le champagne est lourdement concurrencé par les bulles venues de l'étranger. Longtemps relayées au rang de sous-produit, les bulles étrangères sont aujourd'hui à la hauteur au niveau organoleptique. La guerre des bulles est engagées.



La communication sur l'image de marque fait progressivement le reste du travail de conquête. La plus belle progression revient à la marque Martini pour 2014 qui, avec son Martini Prosecco et son Martini Brut, s'envole littéralement au niveau des volumes (A voir: reportage de Capital sur M6, le prosecco un vin pétillant qui a la cote). 

Ce succès ce fait au grand dam des champagnes d'entrée de gamme qui pâtissent de la prise de conscience général : "Oui, un prosecco ou un cava peut être largement meilleur qu'un champagne brut d'entrée de gamme, et ce pour quasiment moitié moins cher". 



Je pense que l'interprofession du champagne peut remercier platement les négociants qui produisent les MDD (marque de distributeurs) pour le beau travail de sape accompli sur ce noble produit aoc français qu'est le champagne. En voulant produire toujours moins cher, ils ont produit des champagnes bruts amers, verts, acides qui ont déçu un consommateur qui se tourne aujourd'hui vers une autre catégorie.



Martini en apéritif vous connaissez. Cet ABV (apéritif à base de vin) italien est très consommé en France : 11 verres par seconde pour être précis. Mais connaissez vous les bulles de la marque Martini ? 

Pour faire du Martini il faut du vin. La marque est basée à Pessionne, près de Milan. Elle possède ses propres vignobles. C'est donc tout naturellement qu'outre l'ABV la maison Martini produit aussi des vins pétillants. Focus sur le Martini Prosecco DOC et le Martini Brut.



Le Prosecco est une aoc de vin effervescent italien. Prosecco, c'est aussi l'ancien nom du cépage qui compose le vin à 100% (le nom actuel du cépage est Glera). La différence avec un champagne ? La zone de production, le cépage utilisé, et la méthode de fermentation permettant d'obtenir la bulle.

En effet, c'est la méthode Martinotti (ou méthode Charmat en France) qui est utilisée pour la prise de mousse de ce vin pétillant. Le vin est enfermé dans une cuve close avec une liqueur d'expédition pour y vivre sa seconde fermentation. Les levures consument le sucre et le transforment en alcool et en CO2. Ce CO2 ne pouvant d'échapper de la cuve qui est close se dissout dans le vin : et hop voilà les bulles ! Le Prosecco est ensuite mis en bouteille. 

Pour l'aoc champagne, la méthode utilisée est dite "traditionnelle". Elle consiste à faire la deuxième fermentation directement dans la bouteille. Nuance importante.

On considère pour le champagne que la deuxième fermentation engagée dans les grands formats est un gage de qualité supérieure. Les proseccos et cavas ont longtemps été décriés pour le format "cuve" lors de la seconde fermentation. Coté industriel... mais une cuve c'est comme une énooooooorme bouteille non ?

Vous savez tout sur le Martini Prosecco. Et le Martini Brut ? La différence c'est juste le cépage utilisé. Pour se rapprocher du champagne (j'imagine) la marque a utilisé ici le cépage chardonnay à 100%. C'est comme si on faisant un blanc de blanc, en cuve close, en Italie. 

Au gout cela se matérialise par des aromes plus marqués de fruits à chair blanches, et le nez est plus vineux sur le Martini Brut. En bouche la bulle est fine sans être agressive. Donc parfait pour être consommé à la coupe. Le Prosecco Martini est quand à lui un peu plus vert en bouche. Je le conseille plutot pour toper des cocktails de type Bellini, Spritz, ou forcément Martini Royale.

Vous l'aurez compris, même si il n'y a pas une grande différence en soi, je préfère le Martini Brut au Martini Prosecco. Le PVC est le même pour les deux produits : 9€

Cheers,

F.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire