mardi 28 mars 2017

Connaissez vous Victor Bergeron, le créateur du Maï Taï en 1947 ?


L'américain Victor Bergeron ouvre en 1932 à Oakland, dans la baie de San Francisco, un établissement appelé Hinky Drin's dont la décoration, la cuisine, et les boissons sont inspirées de la culture polynésienne.

A la fin de la prohibition, il commence à proposer des cocktails tropicaux. Son affaire fonctionne bien et Victor Bergeron rebaptise son restaurant avec le surnom que lui ont donné ses clients: Trader Vic. Il écrit plusieurs livres qui font référence en matière de boisson et de cuisine polynésienne dont le Trader Vic Bartender's Guide, publié en 1947. On y trouve la recette de nombreux cocktails de son invention et notamment celle du Maï Taï qui lui est attribuée.

LE MAÏ TAÏ

Mettez les glaçons, les deux sortes de rhum, le jus de citron, le sirop d'orgeat et le curaçao dans la partie inférieur du shaker. Ajustez la partie supérieur du shaker et secouez vivement celui-ci pendant 8 à 10 secondes. Versez le contenu du shaker dans un verre rocks. Faites une entaille dans un quartier de citron pour le faire tenir sur le bord du verre. Ajoutez un brin de menthe en garnish et servez aussitôt.

2 cl de rhum des Caraïbes
2 cl de rhum des Antilles (dit "agricole")
1,5 cl de jus de citron vert pressé
1 cl de sirop d'orgeat
0,5 cl de curaçao orange
1 quartier de citron vert
1 brin de menthe
3 ou 4 glaçons

Cheers,

F.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire