mardi 27 octobre 2015

Le 45° parallèle, latitude idéale des grands vins du monde.


Déterminisme climatique  : À mi-chemin entre le pôle et l'équateur, la latitude 45° serait une ligne de partage du monde du vin.  La vigne est en majorité blanche au nord et rouge au sud.  Le 45° est à la fois un point d'équilibre et une ligne à haute tension, dont Olivier Bernard a tiré le théorème du 45e parallèle. Un chemin de traverse pour découvrir les grands vins de la planète.

En géographie, le 45e parallèle est le parallèle joignant les points de la surface de la Terre dont la latitude est égale à 45°. Il marque les points situés à mi-chemin entre l'équateur et le pôle en termes de latitude.

Un ruban magique parcourt notre planète entre le 40° et le 50° parallèle de l'hémisphère nord. Dans cet espace mystérieux, le vin trouve les conditions idéales pour révéler dans son fruit l'expression du terroir et l'empreinte de chaque millésime.

Certes le théorème semble contestable en plusieurs points. En effet que dire de l'Afrique du Sud 33° Sud, ou de l'Argentine 32° qui produisent des vins superbes. Autre chose, Le 45° parallèle couvre 2464  km en Mongolie contre 627 km en France, et pourtant la culture de la vigne en mongolie n'est pas possible. Bref, le déterminisme climatique a ses limites.

La magie de ce livre réside surtout sur cette magnifique opportunité de compiler les 26 témoignages de personnalités du monde du vins. Ces hommes et ces femmes prennent position face à ce théorème; et nous donnent leur vision de ce qu'est un grand grand vin aujourd'hui et comment l'obtenir. Vous retrouverez entre autres : Bettame, Derenoncourt, Lurton, Robinson, De Montgolfier... 

L'aventure du théorème du 45° parallèle pourrait continuer en lançant une mission d'exploration minutieuse de tous les domaines viticoles traversés par cette ligne magique. Si Olivier Bernard me lis, je suis partant !

Cheers,

F.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire