mardi 18 août 2015

Spiritueux Magazine : 67 ans, c'est le nombre d'années qui séparent l'invention du bouchon de liège et l'invention du tire bouchon...


Vous est il déjà arrivé de galérer à un diner pour ouvrir une bouteille de vin sans tire bouchon ? Rassurez vous, vous n'avez pas été les seuls à subir un tel calvaire. En effet, l'utilisation du bouchon en liège apparait vers 1728. Paradoxalement le premier brevet du tire-bouchon, rendu nécessaire pour ouvrir les bouteilles ainsi bouchées, est déposé par Samuel Henshall en 1795. Et entre ces deux dates ? Je vous laisse imaginer. 67 années de galère :)


Pour ouvrir une bouteille bouchée avec un bouchon en liège, on utilise un tire-bouchon. Un quoi ? Un tire-bouchon ou tirebouchon (graphie recommandée à la suite de la réforme orthographique de 1990), est un ustensile utilisé pour tirer le bouchon (en liège naturel ou reconstitué ou en matériau synthétique) d'une bouteille, ce qui en fait l'outil premier du sommelier.

La plupart des tire-bouchons sont composés d'une poignée solidaire d'une tige métallique droite se continuant dans une mèche en forme d'hélice ou de vis. La forme de la mèche lui permet d'être enfoncée dans le bouchon par vissage. L'extraction du bouchon est obtenue soit par traction directe de la poignée, soit via un mécanisme à levier prenant appui sur le goulot de la bouteille.

Il existe plusieurs sortes de mèches mais il est possible de les réduire à deux formes essentielles : à centre plein comme une vis à bois et en forme d'une queue de cochon ; cette dernière, hélice creuse au centre, s'avère être la plus efficace avec les bouchons fragiles ou en mauvais état.

Le tire-bouchon n'apparaît qu'à la première moitié du xviie siècle et il semblerait, contrairement à une idée reçue, que ce soient les Anglais, grands amateurs de vin, qui l'aient inventé. Les tire-bouchons étaient, à l'origine, fabriqués par les armuriers membres des guildes de la Cité de Londres. Sa forme est constamment modifiée au cours des deux siècles suivants. C'est ainsi qu'au milieu du xixe siècle, de nombreux brevets d'inventions sont déjà déposés à Londres

Le premier est donc accordé à Samuel Henshall en 1795. Dès lors, et jusqu'au début du xxe siècle, on enregistre plus de 300 brevets pour les tire-bouchons, ce qui souligne leur évolution.

Cheers,

F.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire